06 48 18 35 17

Matilda Lotz (1858 – 1923)

Matilda Lotz, la « Rosa Bohneur américaine »

Elle fût appelée la « Rosa Bonheur américaine ». Elle séjournera à Senlisse en 1886 en compagnie de sa mère et deux autres artistes américaines Elizabeth Strong et Mary Selfridge.Ecouan où elle disposait d’un atelier pour peindre les quatre bœufs d’un fermier qu’elle ne put terminer pour le Salon de Paris. Elle devint la première femme de l’histoire de l’Académie de Paris à recevoir deux médailles d’or et fût récompensée lors des expositions des Salons 1882,1883,1884,1885.
La baronne Nathaniel de Rothschild acquit une de ses œuvres représentant un chien St Bernard. Elle ne fût pas seulement une peintre animalière mais une excellente portraitiste elle réalisa celui du gouverneur de Californie Leland Standford fondateur de l’université du même nom et des célébrités de San Francisco. Madame Hearst, la mère de William Randolph Hearst sera son plus fidèle soutien.
Elle voyagera à l’invitation du Duc et de la Duchesse de Portland au château de Welbeck à Nottingham, où elle peint des chevaux, à celle d’Earl Miklos Estheratzy à Tata près de Budapest. Elle se rendit au Caire et en Algérie pour peindre d’autres animaux ainsi que des scènes locales. L’Empereur François Joseph sera un de ses admirateurs et fera l’acquisition de plusieurs de ses œuvres.
Née à Franklin dans le Tennesee le 29 novembre 1858 , elle étudiera à San Francisco et à l’Académie Julian avec Emile Van Marcke et Félix Barrias. Elle finira sa vie en Hongrie dans la ville de Tata le 21 février 1923. Beaucoup de ses œuvres furent détruites lors du tremblement de terre de San Francisco. Le Musée de Matilda Lotz se trouve à Franklin.

En savoir plus

Page Facebook : Lotz House Museum

Ses amis

Ses élèves

Quelques Œuvres de l’Artiste